LudoFrancas

Espace personnel

Numéro d'usager
Prénom
Nom

Warning: array_search() expects parameter 2 to be array, null given in /homepages/9/d333594776/htdocs/LudomaxV2/views/catalogueUsagers/viewJeu.php on line 45

Jeu n°4496 | The city

2 à 5 joueurs 30 minutes 10 ans et +
Situation : Disponible pour le prêt
Nombre d'emprunts : 0
Année d'édition : 2012
Editeur(s) :
Auteur(s) : Tom Lehmann
Illustrateur(s) : Klemens Franz
Pitch : The City est un jeu de cartes dans lequel les joueurs vont devoir développer leur propre ville via la pose de cartes représentant différents bâtiments. Une partie compte généralement de 7 à 9 tours.

Chaque tour se décompose en trois phases : choix d'une carte, pose de la carte et payement du coût de construction, décompte. Ces actions se déroulent simultanément pour tous les joueurs, de sorte que les parties sont assez courtes.

Au début de la partie, chaque joueur reçoit sept cartes et en conserve cinq, les deux autres constituant une pile de défausse. A la place de choisir et poser une carte, un joueur peut regarder les cinq premières cartes de la pioche et en conserver une, les autres allant sur la pile de défausse. Celle-ci est remélangée au besoin pour constituer une nouvelle pioche.

Lors de chaque décompte, chaque joueur marque un certain nombre de points de victoire (symbole *) et récupère un certain nombre de cartes de la pioche (symbole $). Ensuite, chaque joueur vérifie qu'il n'a pas plus de 12 cartes en main, sinon il défausse les cartes de son choix pour atteindre cette limite. Un nouveau tour commence, à moins qu'un ou plusieurs joueurs n'ai(en)t atteint les 50 points ou plus (celui qui en a le plus est évidemment le vainqueur).

Focus sur les cartes

Toutes les cartes comportent les indications suivantes : leur nom, leur coût de construction et leur revenu en points de victoire et en cartes.

De plus, les cartes peuvent comporter une ou plusieurs des indications suivantes :
- de 1 à 3 symboles (voiture, caddie, fontaine)
- une condition de pose ("benötigt" = nécessite)
- une permission de pose ("ermöglicht" = permet)
- une réduction de pose ("kosten ..." = coût...)
- une limitation à une carte par joueur ("max. 1 / Spieler")
- ...

Enfin, deux cartes sont à mettre en évidence :
- l'architecte : chaque joueur en a un à disposition au début de la partie et peut le construire à la place d'une autre carte de sa main (ce qui se fait généralement au premier ou au deuxième tour).
- la "baukolonne" : une fois construite, elle permet la pose de deux cartes au lieu d'une, pour autant que le coût de construction de chaque carte ne dépasse pas 4. Elle peut être activée dès le tour où elle est posée.
etat Moyen